Ordinateurs embarques JLT concus et durcis pour les ports maritimes

JLT Mobile Computers, était présent au TOC Europe du 27 au 29 juin 2017 à Amsterdam, Pays-Bas.

JLT présentait ses ordinateurs embarqués « durcis » et renforcés d’écrans tactiles pratiquement incassables au TOC d’Amsterdam
Ces terminaux embarqués offrent certainement la solution la plus efficace pour les applications « gourmandes » en ressources, et la plus fiable dans les environnements difficiles tels que les terminaux maritimes.

L’occasion pour Id Work, son importateur en France, de revenir sur la rapide implantation des ordinateurs embarqués de JLT dans les plus grands ports mondiaux

Après avoir équipé en 2014 le Port polonais de Gdynia (BCT), et fort de son succès au sein de ces terminaux maritimes pour containers, JLT faisait part début 2015 de son projet de validation de ses ordinateurs « durcis » auprès du TOS (système d’exploitation de Terminal) Navis et annonçait qu’il participait au programme de partenariat “Navis Ready” afin d’obtenir l’homologation de ses ordinateurs embarqués auprès de Navis N4. Cette homologation a confirmé en septembre 2015 que les produits JLT apportent toutes les qualités requises de performances et de fiabilité dans des environnements aussi rudes que sont les ports maritimes.

au sujet de Navis Ready
C’est un programme de tests de validation accessible aux fournisseurs apportant des technologies matérielles ou logicielles pouvant fonctionner dans un environnement d’exploitation des terminaux maritimes pour containers. Tous les dispositifs désignés “Navis Ready” ont été testés dans un environnement simulé, afin de s’assurer que les caractéristiques annoncées sont compatibles avec une version spécifique du système d’exploitation du terminal Navis N4.

Les succès commerciaux s’enchaînent alors en 2016 et 2017

  • JLT Mobile Computers a été retenu par Exolgan, le plus important terminal maritime argentin pour la mise en service de 80 VERSO 12 qui représentent à l’époque la dernière génération de PC embarqués JLT à hautes performances.
  • puis ce sont 50 ordinateurs embarqués de type VERSO™ 12 pour le Terminal maritime de Bassora (Gateway Terminal Basra).
  • et 70 pour l’un des plus grands ports à conteneurs scandinaves.
  • Le Verso 10, ordinateurs mobiles durcis qui est le plus compact de sa catégorie est aussi apprécié. Ce sont 50 terminaux embarqués VERSO™ + 10, qui vont équiper le nouveau terminal polonais en eaux profondes (et le seul en Baltique) de DCT Gdansk.
  • sans oublier Ports America, le plus grand opérateur de terminal aux États-Unis qui solicite JTL Mobile Computers.

Certes cette validation Navis est une caution importante de qualité et de fiabilité. Mais la bonne gestion et la compétitivité des terminaux maritimes se gagnent par la rapidité et l’efficacité des déplacements des containers : du débarquement sur les docks jusqu’à leur destination finale. Ainsi
un équipement matériel fiable et efficace est donc un élément essentiel de l’infrastructure globale pilotée par un système d’information irréprochable.

A titre d’exemple, et au regard de l’automatisation, du suivi des marchandises à travers un port les exigences envers le matériel informatique et sa connectivité (sans fil en particulier) sont nettement plus élevées que dans un environnement d’exploitation plus standard.
L’homologation des ordinateurs mobiles JLT démontre que ceux-ci respectent et dépassent les exigences demandées.